Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 10:21

Coucher de soleil sur le  pont de GWANGANDAEGYO :

.

 

.

 

 

 

 

La marina d'Haeundae et ses tours de 80 étages :

Dernières photos

Seulement 40 étages :

Dernières photos

Haeundae by-night :

Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos

Il fait beau, il fait sec, avec les températures actuelles les plages ne battent pas les records du monde du nombre de parasols au mètre carré mais elles ne sont jamais vides.

Dernières photos

Inévitables pêcheurs à la ligne. Celui-là vient d'attraper la lune !

Dernières photos
Dernières photos

On vient y nourrir les mouettes et se prendre en photos :

Dernières photos
Dernières photos

On vient y faire du sport. Se sentir bien physiquement, cultiver sa forme font partie de la culture coréenne, il n'y a pas d'âge ni d'heure pour se préoccuper de sa forme...

Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos

La découverte du café en terrasse est récente; la pub est là pour éduquer le consommateur

Dernières photos

.

Contradiction entre l'amour des coréens pour leurs petits chiens et leur appétit pour les gros... comme nous avec les lapins, les nains ont moins de souci à se faire !

 

 

.

Dernières photos
Dernières photos

Quand je vous dis qu'il fait très froid !!

Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos

 

.

 

Du calmar sous toutes les formes :

Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos

.

 

 

Au bord de la mer le temple de Haedong Bugulsa, avec un célèbre Bouddha noir

Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos

Visite du musée de la poterie à Ulsan avec Françoise et Hernando, Mrs Lee, Mireille et Alain.

Pots à kimshi
Pots à kimshi

Pots à kimshi

A bord avec Mrs Lee...je ne dis pas son âge on ne me croirait pas ....

Dernières photos

.

Soirées chez Alain et Mireille

Dernières photos
Dernières photos

.

Diner à bord avec Jeny, Sung et Yang

Dernières photos

Seollal, le jour du  nouvel an lunaire, approche, le hanbok ,costume traditionnel,  se vend au supermarché. C’est un costume très coloré, j’en ai vu de très beaux sur des jeunes mariées se faisant photographier dans les hôtels de Haeundae.

Dernières photos

A l’occasion du nouvel an lunaire ( 3 Février en cette année du lièvre ) il y a une semaine fériée. Les familles se déplacent à travers toute la Corée pour se réunir  et honorer les ancêtres, mais cette année, en raison d’une épidémie de fièvre aphteuse sur les vaches, il est recommandé de limiter ses déplacements…

 

 

Près de Busan le temple de Beomeosa, un des plus célèbres de la Corée. Pas ce qu’on a vu de plus beau. Il fait -3°, il n'y a pas foule ...

Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos
Dernières photos

.

 

 

Dernier KISS à l'administration... Nous sommes prêts à partir, le colis n'est toujours pas arrivé !

 

19 h chez Mireille : le colis est là, merci Vincent, nous partons demain matin …

Dernière soirée bien sympa avec Mireille et Alain.

J’ai même récupéré ma cafetière réparée …La voici comme neuve grâce à un habile et gentil soudeur ami d’Alain. KAM SA HAM MIDA ! Merci !

 

Dernières photos

Amarres larguées à 7 heures du matin, il fait -6°, un vent de Nord Ouest 20-25 noeuds est prévu. Kim est là, Yang aussi ,

Dernières photos

KAM SA HAM MIDA  à Yang qui a passé sa journée de la veille à nous confectionner un souvenir de Corée :

Dernières photos

Voilà de quoi venir à bout de toutes les mauvais génies …
S’agit -il de Haetae, le chien lion  justicier de la légende coréenne, sensé départager le bien du mal, devenu  cette année Haechi la mascotte de Séoul ?
Il me fait penser aux shizas d’Okinawa qui se présentent toujours deux par deux, le mâle a la bouche ouverte pour faire peur aux mauvais esprits tandis que la femelle ferme la bouche pour que le bonheur ne s’échappe pas … Autre variante de l’histoire : le shiza femelle ouvre la gueule pour accueillir la bonne chance, le shiza mâle la ferme pour retenir cette bonne chance. Je dois me renseigner sur ce précieux cadeau déjà accroché près d’un hublot de coque…

Au revoir en coréen est joli : ceux qui partent disent :"ANYEONG HI KE SEYO" à ceux qui restent, "Restez en paix " , ceux qui restent disent : "ANYEONG HI KA SEYO" à ceux qui partent ,"Allez en paix"...

Nous souhaitons la paix à cette attachante Corée que nous quittons...

Dernières photos
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 04:11

Depuis que nous sommes revenus à bord  le thermomètre oscille entre -5° et -12° la nuit, +5° et +10° le jour, du jamais vu à Busan depuis 100 ans. Un soleil magnifique rend la chose acceptable. Nous profitons du confort du ponton pour bricoler, surtout revoir l'isolation qui demandait à être améliorée.

Au-dessus de la marina les tours montent : 80 étages, ça commence à  faire de l'ombre sur les bateaux. Qu'importe, la marina, construite en 1988 pour les jeux olympiques de Séoul, va être détruite, le port de pêche éliminé, un grand complexe hôtelier avec une nouvelle marina plus grande les remplacera... Amis de la nostalgie passez votre chemin ! 

Madame Lee s'inquiète de mon rhume : décidément la bonne santé c'est une obsession chez les Coréens !  Elle m'amène aussitôt une préparation à base de ginseng qui doit être radicale !  Mireille et Alain nous ouvrent les portes de leur sweet-home à chaque occasion. Nous revoyons souvent Jeny et son équipage, on discute de tout avec une simplicité étonnante ... Nous allons quitter la Corée avec un  poids sur le coeur, en quelques semaines, dans cette ville trépidante d'un modernisme qui nous dépasse, ces vies de travail  et de compétition à mille lieues de notre vie en bateau, nous avons pu rencontrer des vrais trésors d'humanité.

Si nous repassons un jour par là  reconnaitrons-nous quelque chose ?J'en doute ! Mais ce qui est sûr c'est que nous y retrouverons des amis.

Nous attendons un colis, dés qu'il sera arrivé nous repartirons vers le Japon.

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 16:14

Nous pensions rester quelques jours en Corée et voilà plus d'un mois que nous y sommes, avec l'intention d'y laisser le bateau pour rentrer un mois en France.


Après notre escapade dans les temples et les érables nous avons passé deux semaines bien sympas à Busan, dans la couleur et l'énergie… Impossible de ne pas comparer avec le Japon d'où nous venons, où tout est toujours empreint de temps, de perfection, de nostalgie. Le Japon se perçoit par petites touches, la Corée se prend en pleine figure… Problème de langue, nous ne comprenons pas toujours tout ce qui se passe : bousculés et dirigés on se rebiffe ou on suit, mais de tous ces moments passés avec des coréens ce qui ressort c'est leur dynamisme, une santé physique étonnante, et leur gentillesse. Arrivant du Japon où l'on met les formes partout, nous avons d'abord été un peu surpris par des manières plus brusques, un anglais incertain allié à une impatience chronique : pas le temps de poser des questions, d'expliquer, de s'excuser, d'attacher ses lacets de chaussure, il faut faire vite …et avoir des chaussures sans lacets ! En fin de compte : une grande simplicité …

 

 

 

CROISIERE SUD COREE

Quelques bonnes soirées avec nos voisins de marina, joyeux buveurs de shoju, le saké coréen, chanteurs d'opéra, fan de karaoké, et de coquillages crus ...

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Sorties dans Busan by-night où on nous fera goûter la cuisine coréenne, très épicée... et même du chien, à notre insu ! J'en ai encore la nausée ! Le musée d’Art Moderne, l’expo la Biennale, les nombreuses galeries d’art, expos photos… il y a toujours quelque chose à voir.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Le cimetière des Nations Unies, créé pour les milliers de soldats étrangers morts dans la guerre de Corée.

CROISIERE SUD COREE

Nous sommes aussi très sympathiquement accueillis par une petite communauté de français qui vivent à Busan: la plupart travaillent dans la construction navale ou portuaire. Au fil des conversations et de nos rencontres cet étonnant pays se fait mieux connaitre.

Quand nos amis du bateau "Free bird " arrivent en fin de soirée, que l'opéra au karaoké a épuisé son répertoire,  ils entament des chansons coréennes, pas gaies en général. ”L'histoire de notre pays est triste”, disent-ils. L'occupation japonaise, très dure, qui s'apparente plutôt à de l'asservissement et qui a duré de 1875 jusqu'à la fin de la deuxième  guerre mondiale  a été suivie par la guerre de Corée et la séparation du pays. Les évènements actuels montrent au monde entier ce que les Coréens vivent tous les jours: une situation tendue, un état de guerre avec la Corée du Nord. Cela pèse sur les esprits, surtout chez les jeunes qui ont deux ans de service militaire obligatoire. Cela pèse autant qu'une volonté farouche de devenir les meilleurs (15° puissance mondiale), que le poids des traditions, de la pensée confucianiste, face à un modernisme exubérant et un niveau d'éducation très élevé…

 

CROISIERE SUD COREE

Une amie médecin a deux fils jumeaux qui passent le bac cette année : en dehors de son travail elle ne fait plus que s'occuper d'eux, soirs et week-end, les répétitions, les cours supplémentaires, elle n'a plus le temps de venir naviguer le samedi après-midi …Quand le grand jour arrive, c'est un évènement national : la circulation en ville est déviée pour que les candidats ne soient pas retardés, les avions décalés pour que le bruit ne dérange pas les candidats, les parents mis en congés pour soutenir leurs enfants, les églises et les temples (il y a autant de chrétiens que de bouddhistes en Corée du sud) illuminés de cierges et de voeux qu'on accroche sur des petits bouts de papier... Cette amie voulait emmener ses enfants trois jours au ski après les épreuves. Non, le professeur a institué une session spéciale post-bac …précieuse pour entrer à l'université. Un prix élevé à payer pour la réussite à tous les niveaux de la société.

Avec nos yeux d'occidentaux on ne peut s'empêcher de regarder le revers de la médaille :  suicide des jeunes, prestations sociales minimum... On voit des personnes très âgées travailler tard le soir dans la restauration, ou les petites échoppes… On nous parle des vieux qui ont faim et froid, de cette mamie de plus de 70 ans qui pêche les algues pour nourrir les deux petits enfants que son fils lui a laissés : en cas de séparation des parents la loi coréenne confie les enfants au père, qui les laisse à sa mère ou à l'orphelinat… La loi prévoit aussi que les enfants doivent prendre soin de leurs parents âgés, mais ils ne peuvent pas toujours…La vie est dure pour les exclus du système, mais la solidarité existe, on l'a vue et les "expats" ne sont pas les derniers à participer à des distributions de nourriture, chauffages etc.
Voici quelques photos prises lors d'une distribution gratuite de repas à des personnes âgées. La boutique de la fleuriste se transforme en cuisine, cantine, salon de coiffure avec l'aide de nombreux bénévoles ...

.

Restos du coeur à Hauendae Station :

 

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

25 Novembre
Il commence à faire plus froid,  nous partons pour un tour dans les iles de la péninsule : 400 iles, 2500 kms de côtes,  nous n'en verrons qu'une petite partie. Des décors splendides, un dédale de baies et d'ilots, côtes découpées, falaises.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

 

La lumière et les conditions de navigation font penser à la Méditerrannée en hiver. Temps beau et sec, peu de vent ou coups de vent Nord-Ouest 35/40 noeuds bien annoncés et qui ne durent pas. Les journées étant courtes on fait des petites étapes, cela ne manque pas d'endroits où faire escale, pontons de yacht-club ou ports de pêche, avec toujours un super accueil. Quelques précautions quand même : les installations de pêches, filets, madragues, bouées d'élevages de toutes sortes, les ponts et les câbles haute tension, il y en a partout, et les courants de marée, non négligeables, de 1 à 3 noeuds …

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Geoje-do, prononcer " Godjé, grande ile près de Busan, industrialisée dans le Nord avec les chantiers navals.Très beaux paysages dans le Sud …

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

 

Accueil sympa à l'école de voile de Jisepo, amarrés à l'unique ponton. Optimiste, planche à voile…Au palmarès des moniteurs : les jeux olympiques, les jeux d'Asie, le championnat d'Europe à Brest.. ici on forme les espoirs de la Corée.

CROISIERE SUD COREE

Villages colorés en amphithéâtre au dessus des baies, anciennes restanques…"On dirait le sud …." Il y a un moulin, des maisons blanches et des toits bleus… Manque quelques oliviers : on ne va pas leur dire ils seraient capables d'en mettre en plastique demain …et des vrais après demain ! Les coréens adorent les lieux à thème : village allemand, waterpark, vie rurale, vie maritime…reconstitués artificiellement.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

.

 

 

 

 

 

 

 

Les pêcheurs à la ligne, une race qui n'est pas en voie d'extinction dans cette partie du monde …

CROISIERE SUD COREE

Depuis le sud du Japon nous les côtoyons, nous empruntons les mêmes quais, les mêmes pontons, courants marins et portes du bout du monde. Comme les parcs d'élevage il y en a partout, de tout âge, avec une constante : l'indifférence à ce qui se passe autour d'eux…du moins de notre côté ! Quand, abordant un quai à deux mètres de haut j'aimerais bien que parmi ces humains assis sur un tabouret, la canne plantée, leur petite caisse d'appâts à côté, les deux mains dans les poches et les yeux rivés sur le bouchon fluo qui va soudain leur envoyer une décharge d'adrénaline, j'aimerais bien qu'il y en ait un, un seul , qui vienne prendre mon amarre. Eh bien non, le pêcheur est sourd, hémiplégique, il rêve, il est ailleurs, il vit son histoire avec la mer… Si certains se contentent des digues du port, et passent parfois la nuit dehors pour ramener le déjeuner, d'autres s'offrent le voyage vers une digue extérieure, une pointe, un rocher en mer ... Sacs, cannes et moulinets, tente igloo, on les retrouvent accrochés sur des rochers loin au large.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Amour de la mer, de la nature ... ça se pratique partout, à toute heure, souvent en groupe. J'ai vu qu'à Tokyo on fait des concours de pêche de poissons rouges dans des grandes salles avec bassins ….

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Escale à Tong Yeong, la seule marina du Sud avec Haeundae : deux pontons pouvant accueillir une trentaine de bateaux, un petit lift… Pas grand monde en ce dimanche après-midi. La marina est en dehors de la ville, dans une zone de loisirs nautiques désertée. Lee nous recommande pour prochaine escale la marina de Mulgeon sur l'île Namahé. En route pour Mulgeon !


Il va un peu vite notre ami Lee. La marina est en projet, les pieux pour les futurs pontons sont déjà en place, l'école de voile avec moniteurs et voiliers aussi, mais pour l'instant il faut négocier une place avec les pêcheurs. Ils nous regardent comme ce futur inéluctable qui va bouleverser leur port. C'est déjà un peu fait, la plupart des bateaux dits de pêche sont en réalité des bateaux-taxis qui emmènent les pêcheurs à la ligne sur des spots de pêche.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Les moniteurs de voile nous accueillent gentiment dans leur bureau pour qu'on ait accès à internet, nous emmènent faire un tour du village... Ils s'ennuient à mourir dans ce qu’ils considèrent comme un trou perdu... Ils nous expliquent que la voile se développe sur volonté gouvernementale et que de plus en plus de municipalités s'intéressent à l'organisation de marinas à côté des ports de pêche.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

L'activité traditionnelle de Mulgeon reste la confection du Nuoc Mam, ou du moins quelque chose qui lui ressemble : un jus de poisson très odorant ! et la confection du ??? une soupe à base de diodon, le  poisson qui peut vous laisser mort s'il n'a pas été préparé correctement …mais qui vous remet en forme après un excès d'alcool.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ando, au bout du bout d'un chapelets d'îles et de ponts …Port de pêche uniquement, un village coloré qui grimpe en terrasses au-dessus du quai ..

 

Un joli village coloré, en amphithéâtre au-dessus du port :

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Pêche aux calmars, cages d'élevage …Nous sommes amarrés le long du quai. Une petite mamie tout sourire nous offre un bout de mulet qu'elle  s'apprêtait à mettre à sécher.

Etoiles de mer mises à sécher
Etoiles de mer mises à sécher

Etoiles de mer mises à sécher

.

Belle balade dans les pins au dessus du village, les camélias commencent à fleurir.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

A la tombée de la nuit, et plus tard plusieurs fois dans la nuit nous entendons des petits pas sur le pont. Un peu lent pour un rat, un peu lourd pour un chat, étrange pour un chien… nous voyons enfin l'intrus : une loutre ! Elle monte à bord par la jupe arrière, inspecte tout le pont, le roof, le cockpit …en laissant des excréments sur les amarres, il parait que c'est un moyen de communiquer avec ceux de son espèce. Depuis, à tous les ports nous avons la visite des copines ! Animal tout à fait intéressant la loutre.Très prisée pour sa fourrure, la loutre est très intelligente, les chinois la dressaient pour la pêche : elle prend une pierre pour casser les coquillages, pour mieux nager elle attache son petit sur son ventre avec de grandes algues. Il y en a pas mal en Corée surtout dans les zones d'élevages, sur les parcs les éleveurs laissent des chiens pour les chasser.

CROISIERE SUD COREE

De là nous allons vers Yeosu, qui signifie " belles eaux " en coréen, dans la province du Jeolla : une grande baie aux trois-quarts occupée par des élevages de moules, huitres, abalones, ormeaux et des mollusques orange dont je ne connais pas le nom. Pour la première fois depuis deux mois nous avons de la pluie, glacée, avec 35 noeuds de vent.

CROISIERE SUD COREE

 

Amarrés à l'unique ponton de Soho, à côté du Koreana le quatre-mâts national coréen. En dehors des restaurant de fruits de mer, d'une petite école de taekwondo et des ateliers de nettoyage des moules c'est ville morte par ce froid. Je m'engouffre dans un gimgilbang ouvert, le bain public coréen. Bain chaud, bain froid, chacun son petit tabouret, on se savonne, se frotte, s’étrille avant de savourer le bain en commun. Sèche-cheveux, brosses, serviettes, boissons, pèse-personnes, fauteuil-relax ……tout est là pour se sentir bien et propre. C'est comme au Japon mais avec la particularité qu'on peut y passer la nuit …pour trois euros, c’est ouvert 24h sur 24 .

 

 

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Frigorifiés nous nous calfeutrons à bord et ne ferons pas fort côté tourisme.Yeosu, la grande ville de l'autre côté de la baie, se prépare pour l'expo 2012. Le thème en est : "Pour des côtes et des océans vivants ; diversité des ressources et activités durables". Il est vrai que nous sommes au pays de la culture de la mer ; le coréen vit de la mer et vide la mer ; mais il la remplit aussi : ostréiculture, pisciculture, conchyliculture …ici on cultive la mer comme ailleurs on cultive la terre. C'est une activité traditionnelle, en petites exploitations, avec des paysans qui vivent en petits villages autour de la baie cultivée….

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Yeosu est aussi la baie où au XVI° siècle la flotte coréenne était basée ; son chef, l'Amiral Yi-Sun, héros légendaire coréen qui jamais ne perdit une bataille, a repoussé l'envahisseur japonais en utilisant les bateaux tortue (= geobukseon ). Premier cuirassé de haute mer, le bateau-tortue pouvait traverser la flotte ennemie sans grand préjudice grâce à ses flancs blindés avec des écailles de métal, son pont hérissé de pics camouflés dans la paille, et attaquer à travers les meurtrières ouvertes sur ses côtés, il pouvait escamoter ses mâts lors des combats, cracher des gaz et de la fumée par la bouche d'un dragon en proue, éperonner avec son rostre …
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jokjido, une ile très jolie. Pas prévue pour les voiliers mais un accueil extraordinaire avec les pêcheurs

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

"Mettez-vous là à couple"…"Venez manger avec nous". Du shoju, les patates douces de l'ile si réputées, un sashimi de poissons, seiches et coquillages, on offre du café français ils adorent ; pas un mot d'anglais mais des gestes, des regards, beaucoup de rires …le lendemain matin un des pêcheurs dont la femme tient une cahute bistro vient nous inviter à manger.

CROISIERE SUD COREE

Nous lui répondons, avec la montre : "Plutôt ce soir " car nous voulions faire le tour de l'ile. Arrivés au village principal nous avisons deux jeunes gens, eux doivent parler anglais. Ils nous proposent de nous emmener en voiture. Ils sont médecin, chirurgien neurologue, et dentiste stomato  dans le petit hôpital de l'ile. Ils font là leur service militaire obligatoire : deux ans pour les soldats, trois pour ceux qui comme eux le font dans le civil. Ils ont tous les deux 31 ans, sont mariés … et ils se retrouvent comme des lycéens dans leur chambrette, dans ce qu'ils considèrent comme le trou du Q du monde... ils s'ennuient à mourir et fulminent contre ce système, d'autant plus injuste que les filles qui font les mêmes études qu'eux n'ont pas ce service obligatoire …

CROISIERE SUD COREE

Nous voilà tous les quatre ravis de pouvoir discuter ; c'est ce qui nous manque dans ce périple en pays de langue inaccessible, c'est ce qui leur manque dans leur exil en terre perdue. Cependant ils suivent avec inquiétude l'évolution des évènements avec la Corée du Nord car ça leur plairait encore moins d'aller là bas…Ils nous parlent aussi de l'avenir, ils n'auront qu'un enfant car le coût des études est très lourd. Eux-mêmes veulent pouvoir continuer dans la recherche, ils financent ces formations et les prennent sur leurs douze jours de vacances annuels…Nous voulons les inviter au resto de notre pêcheur…mais ce soir le bistrot est fermé. Finalement nous dînons tous chez le pêcheur, dans sa maison. Une première pour ces deux jeunes citadins qui ne fréquentent les pêcheurs de Jokji que derrière leur blouse blanche…Ils sont de Busan, y retournent tous les week-end et jamais ils ne choisiraient de vivre dans un endroit comme Jokji. L'amour de la nature à Jokji c'est pour les clubs de randonnée, disent-ils ! Le lendemain nous irons tous seuls faire une rando au sommet de l'ile. Superbe ! malgré le temps couvert...

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Au retour, dégustation de coquillages crus sur les quais, poulpe, seiches, mollusques et poisson, es randonneurs en extase avalent la mer ... avant de prendre le ferry qui les ramènera à Busan ou Séoul.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Les produits de la mer sont offerts vivants ; ces bassines pleines de bulles et les aquariums  sur le trottoir ne sont pas toujours très appétissants et pourtant c'est ainsi que les coréens, comme les chinois, les veulent .

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Au Japon le poisson à la vente, d'une fraîcheur exemplaire, est présenté sous emballage transparent, très propre, avec un bouquet d'algues, une fleur de pissenlit en plastique et un petit sachet de wasabi, prêt à être mangé ...

Ici aussi élevage, en particulier du thon, exporté au Japon ...

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

On s'interroge sur la provenance de ces poissons destinés à l'élevage, la qualité de cet aliment, et le bien fondé de cette démarche qui consiste à vider certaines mers au profit d'autres. Question à poser aux spécialistes ....

Confection du kimshi, condiment à base de choux fermenté et piment, qu'on retrouve à chaque repas.

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

Nous aussi nous rentrons vers Busan, avec une nouvelle escale à Jisepo. Il fait entre 0° et 5° le matin. Brise de Nord Ouest idéale, on file à 8-10noeuds par mer plate …

CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE
CROISIERE SUD COREE

NHuang notre voisin a cassé son bateau sur les rochers, il est là pour nous accueillir …

CROISIERE SUD COREE

L'administration aussi !
Je n'ai pas trop parlé de nos rapports avec l'administration coréenne. Le Japon c'est du gâteau à côté ! Personne n'y comprend rien, la marina moins que les autres…Un certain Kim, qui a pour projet imminent un tour du monde en Open 60, pourquoi pas le Vendée Globe, nous aide dans nos démarches. En fait il n'y a que des ports fermés, pour les voiliers étrangers du moins. Donc entrer ou sortir de la marina est soumis à visa de l'administration et moult paperasses, théoriquement nous devons refaire ces démarches à chaque port que nous touchons. En réalité, sortis de Busan nous ne verrons pas l'ombre d'un bureau de douanes ou d'un uniforme, en dehors du gendarme local qui enregistrera nos mouvements. Mais de retour à Busan un paquet d'uniformes nous tombent dessus, même la "Quarantine", le service sanitaire, alors que nous n'avons pas quitté le pays ! Personne n'est d'accord sur ce que nous n'avons pas fait et que nous aurions dû faire. La seule chose qui est sûre c'est qu'il faut obtenir à nouveau l'autorisation de séjourner en closed port, en ville. Ce document est à refaire tous les mois. Kim s'en occupera pour nous car nous rentrons un mois en France …Kim qui gère plusieurs bateaux russes nous a organisé une place, à côté de lui.
Nos billets sont pris pour le 15 . Donc tout s'arrange pour le mieux, à des conditions financières nettement plus avantageuses qu'au Japon ….

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 11:35

Quelques photos de notre séjour à Busan

 La marina de HAEUNDAE et  le pont de GWANGANDAEGYO :

COREE du SUD
COREE du SUD

 

Le marché de JAGALCHI :

 

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD

La plage de HAEUNDAE

 

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD

.

Cosplay dans les parcs le dimanche ...

.

COREE du SUD

 ou job à BEXPO au Salon des jeux vidéo ?

.

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD

.

 

 

Dés notre arrivée, et à peu près réparés par notre voisin de ponton grâce à une technique éprouvée

 

.

COREE du SUD

.

nous avons loué une voiture et sommes partis jusqu'à Andong pour voir les temples dans les montagnes, les érables rougis par l'automne ...

 

 

 

 

Gyeongju : Le temple de BULGUKSA

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD

 .

 

 

 

 

 

 

 

 

Andong, DOSAN , école confucianiste

Andong, DOSAN

Andong, DOSAN

COREE du SUD
COREE du SUD

 Milyang-si, temple de PYOCHUNGSA, construit en 829, dynastie Shilla :

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD

Plus près de Busan : TONGDOSA, très grand temple, riche en reliques, aux nombreux bâtiments éparpillés dans la forêt. Lieu de culte très fréquenté.

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD

Paysages de la campagne alentour

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD

.

 

 

 

 

 

Tumulus : sépultures renfermant une grande richesse d'objets, parures, bijoux, qu'on peut voir au musée de Gyeongju.

 

COREE du SUD

Riches  rencontres avec des  amis de Seong notre guide spontané :

COREE du SUD

Kim agriculteur et artiste éclectique qui travaille le bois, la photo, la musique...Au milieu des rizières de Gyeongju dans une maison en terre et bois qu'il a construit lui même, autour d'un poêle à bois construit de ses mains aussi, nous buvons du thé en écoutant "Les feuilles mortes" par Yves Montand et Kim nous parler du Petit Prince, Vol de nuit...

COREE du SUD
COREE du SUD

.

Rencontre avec le potier Kam et sa femme, qui manipulent aussi bien les techniques très anciennes que la haute technologie ...

.

COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
COREE du SUD
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 15:28

Position : N 35° 9 32 , E 129° 8 27

Avons quitte l`Empire du Soleil Levant pour le Pays du Matin Calme, la tranquillité des petites îles du Kyushu pour l'animation de Busan. Premières impressions plutôt sympathiques, on passe de Neuchatel à Naples : bruits, couleurs, odeurs, palabres, saveurs ...

Pas mal de cafouillage à l 'arrivée car en raison du G20 qui se tient à Séoul les consignes de sécurité ont redoublé. La marina de Haeundae  est pleine de motor-yachts russes immatriculés à Vladivostok. "La mafia, nous dit-on , ne parlez pas  à ces gens ..."

Accueil chaleureux des quelques voileux qui préservent jalousement leurs places. Huang nous cède la sienne en bout de ponton. Puis, trouvant que nous avions mauvaise mine, il entreprend de nous réparer, sur le champ , et ensuite de nous faire visiter le quartier. Haeundae, sa plage, ses studios de cinéma, son plus grand shopping center du monde ...

Il fait très beau, temps normal d'hiver, avec une petite brise de Nord.

Nous partons admirer les érables rouges avant que le froid les ait effeuillés. Nos voisins de ponton nous ayant programmé le GPS pour Andong, le reste de la semaine pour Gyengju et le week-end en régate avec eux je mettrai des photos un peu plus tard ...