Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 01:51

Fanning - Majuro : environ 1800 miles, départ de Fanning le 9 janvier

13 janvier 2010

Position : 05 54 119 N - 170 19 104 W

En ce moment, de la table cartes où j'écris, je vois un ciel bleu qui commence à se voiler, une mer qui fume, plein de moutons blancs qui grimpent des montagnes bleu marine ...en voilà un qui vient par le travers et va exploser comme une bombe dans le cockpit, sans même réveiller Rémi qui dort à l'avant.

Le GPS affiche 10.2 noeuds, 11.5... ça gaze !

En mer, de Fanning à Majuro
En mer, de Fanning à Majuro

C'est vrai, les conditions ne sont pas ce qu'on attendait, el Niño oblige. Le pot au noir devrait être sur l'équateur et l'alizé pépère, et en fait le pot au noir monte avec nous et l'alizé est plutôt musclé; on alterne un vent de 30/35 nœuds voire 40/50 noeuds avec des grains bien denses, un vent qui tombe ou change de 50°... Sur une houle annoncée 5/6 mètres et confirmée plutôt à 7/8 mètres par ce qu'on voit, on s’offre des surfs à 15 nœuds: impressionnant de sentir notre sweet home et ses 20 tonnes qui s'emballent! Mais sur cette belle houle vient se mettre un contre-courant vicieux, ça crée une mer désagréable...

En mer, de Fanning à Majuro
En mer, de Fanning à Majuro

La nuit dernière nous avons eu quelques galères: dans un grain une grosse poche d'eau s'était formée dans la grand-voile parce que nous n’avions pas assez étarqué le ris et serré les lazys; cette poche d'eau, d’au moins une tonne, ballotait dangereusement au dessus des chandeliers et nous n’arrivions pas à la vider; il a fallu remonter dans la houle, avec l'aide du moteur, pour hisser la voile en entier et remettre tout à plat. Quand le grain s'est calmé on a rajouté des sangles sur les lazys pour que ça ne recommence pas. Puis on s'est aperçu qu'il manquait des vis sur l'enrouleur de génois; trois vis spéciales et vitales, on n'en a qu'une de rechange ...Mail à Vincent, hyper efficace (merci Delphine!): deux vis arriveront à Majuro presqu'en même temps que nous. Le génois est définitivement roulé et la trinquette envoyée, avec ce vent ça suffit largement … pourvu que ça dure!

En mer, de Fanning à Majuro
En mer, de Fanning à Majuro

Voilà, rien que la routine d'une traversée! Nous n’avons croisé qu'un seul bateau depuis le départ. Quelques fous et pétrels viennent nous rendre visite, tournoient quelques minutes autour du bateau tel un avion de reconnaissance puis repartent, très décidés, on ne sait où…

En mer, de Fanning à Majuro
En mer, de Fanning à Majuro

commentaires