Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 03:03

.........Position.........  .  .......Album photos..........    Album photos ours..........

 

Quelques images de l’ile Unaga, à l’ouest de  Sand Point. Des milliers de macareux huppés nichent au-dessus de ces falaises.

 

004 UNGA

 

001 UNGA

 

008 UNGA

 

 020 UNGA

 

 Le port de Sand Point sur l'île Popoff:

 

031 SAND POINT

Petit port de transit, assez  lugubre, autour d’une usine de surgélation de poisson; les bateaux viennent des iles  Ouest, de la mer de Béring,  de la Péninsule. Notre voisin est chercheur d’or, en plongée sous-marine.

037 SAND POINT

038 SAND POINT

 

027 SAND POINT

Un petit café bleu au-dessus du port sert de cantine. Au-dessus, dans ce qui est plus un alignement de maisons préfabriquées qu’un village, quelques familles vivent à l’année. Aux escales on répare les filets.

026 SAND POINT

034 SAND POINT

 Le soir au bistrot les jeunes  saisonniers se mêlent aux professionnels tatoués balafrés, il y a toujours du boulot par ici disent-ils. Les origines sont diverses: toute région des USA, Corée, Mexique, Asie du Sud Est… Seule concession à la coquetterie dans ce monde rude: deux rérés croisés ce matin au magasin de l’usine. Il n’y a pas qu’à Tahiti qu’existe la particularité des hommes efféminés.

Accés internet dans les cafés. La terre tremble ici aussi: 6.2, 6,5 ? commentent mes voisins de comptoir en posant leur deuxième main sur le verre de bière. L'alerte passe, les conversations reprennent.

 Nous quittons Sand Point au petit matin pour Kodiak. Bon vent de Sud Ouest.

041 LAZY BAY

047 LAZY BAY

 Les jours sont longs, le soleil se couche après minuit, il fait jour à quatre heures, pour les quarts de nuit c’est bien agréable.

 

Kodiak, grande ile, la  plus développée des iles Aléoutiennes; pour nous c’est le retour à la civilisation, à des températures plus clémentes aussi.

 

079 LAZY BAY

 

075 LAZY BAY

 

Très beau mouillage  de Lazy Bay au Sud Ouest.

Paysages vallonnés et fleuris comme sur l’ile Dolgoi. Nous nous régalons de balades, quelques daims fugitifs détalent devant nous.

 

095 LAZY BAY

106 LAZY BAY

 

098 LAZY BAY

103 LAZY BAY

099 LAZY BAY

 

111 LAZY BAY

Le soir les jeunes équipiers  des bateaux de pêche au repos viennent bavarder, Kauana les intrigue, ils nous offrent du saumon et racontent leur vie à Boston, Kodiak ou Seattle.

 

Au fond de la baie d’Alitak est installée une conserverie à saumons, depuis 1917…

 

 049a LAZY BAY

 

Woody le manager nous accueille de façon très chaleureuse et nous fait visiter les lieux. La conserverie fonctionne de Juin à Septembre uniquement. Il y a d’abord la saison du sockeye, le saumon rouge, le plus prisé, puis du Coho, le silver, du Chum, Pink, du Chinook, le King.

 

052 LAZY BAY

 

057 LAZY BAY

Avant de passer à la guillotine.

059 LAZY BAY

061 LAZY BAY

 

066 LAZY BAY

Cet homme a un rôle clé , il détermine le niveau de qualité de chaque saumon.

 

Le poisson pêché est amené directement à l’usine ou passe par un bateau de transfert si cela fait gagner du temps, car en période ouverte à la pêche chaque heure compte. Le spectacle du transfert par aspirateur est impressionnant

 

089 LAZY BAY

090 LAZY BAY

Après deux heures de marche à la recherche des pétroglyphes que nous a indiqués Woody  et que nous ne trouvons pas, nous rencontrons une famille de pêcheurs en pique nique.

 

127 LAZY BAY

 

Le bois ne manque pas sur la plage  pour faire du feu! ce sont les premiers « arbres » que nous voyons depuis notre arrivée aux Aléoutiennes. Jusqu’ici nous n’avons pas vu d’arbres; ces troncs viennent de l’Est de l’ile et de la Péninsule d’Alaska. Les pêcheurs viennent en ramasser pour alimenter leur «banya», spa chauffé au feu.

 

114 LAZY BAY

 

116 LAZY BAY

 

Famille très sympa, originaire de Kodiak,

 

129 LAZY BAY

 

131 LAZY BAY

 

une des deux soeurs et ses enfants ne viennent plus qu'en vacances, l’autre ainsi que son fils et ses autres enfants vivent au port de Kodiak; ils passent la saison du saumon de juin à Septembre dans leur cabanon à Moser bay, à côté; une grande baie où plusieurs familles de pêcheurs ont des  «cabins» qu’ils ferment en hiver, et retrouvent au printemps parfois saccagées par les ours.

Dans Moser bay cette famille a des filets fixes; certains pêcheurs sont sur des bateaux et  vont poser leurs filets sur les lieux autorisés; d’autres ont des filets fixes.Tous sont soumis au régime des jours ouverts ou fermés. Nous rencontrerons plusieurs pêcheurs de l’ile de Kodiak: dans l’ensemble ils sont contents, il y a du poisson, il se vend à un bon prix. C’est très rassurant de trouver des gens vivant des seules ressources de la nature et en vivant bien.

 

Les ours en vivent bien aussi!

 

169 KODIAK

 

167 KODIAK

 

168 KODIAK

 

L’ours Kodiak est une sous-espèce de l’ours brun, comme le grizzly, mais plus gros parce que mieux nourri, nous explique-t-on…De 500 à 800 kilos pour les mâles! Il faut les voir se gaver dans les rivières.

C’est l’époque du fraie, les saumons remontent  les rivières  pour pondre en eau douce, les ours sont dans le garde-manger et font leur provision de gras pour l’hiver.

 

160 KODIAK

 

053 OURS KODIAK
049 OURS KODIAK

 

054 OURS KODIAK

 

  En début de saison ils sont affamés et avalent le poisson tout entier. Maintenant ils sont plus sélectifs et prélèvent avec une grande  dextérité la peau plus grasse, puis les oeufs…et laissent le reste aux goélands. Le spectacle est fascinant.

 

058 OURS KODIAK

 059 OURS KODIAK

 

 Ces «jeunes» trop pressés éparpillent les oeufs et lèchent jusque sous les pierres pour les récupérer...

 

032 OURS KODIAK

Une ourse avec ses petits de l’année: le pêcheur  qui me l’a montrée ne me lâchait pas d’une semelle, de peur que je m’approche trop. Une mère ourse avec ses petits est ce qu’il y a de plus dangereux.

 

172b KODIAK

 

047 OURS KODIAK

  Une autre ourse avec des triplés de deux ans environ. Les oursons restent avec leur mère de deux à quatre ans. Ils sont souvent victimes de la violence des mâles qui veulent "récupérer" la femelle.

Premiers pas de pêcheur:

 171 KODIAK

 

J’ai fait tellement de photos d’ours que je les met sur un album à part pour les amateurs …..Album photos ours

 

Autre beau mouillage sur la côte sud de Kodiak: Jap Bay.

 

155 JAP BAY

139 JAP BAY

 

145 JAP BAY

Vert de haut en bas !

Pas une vache pour en profiter.

Nous sommes seuls, en compagnie de  phoques et  de renards.

 

159 JAP BAY

 

154 JAP BAY

 

144 JAP BAY

 

   Le port de Kodiak .

 

180 KODIAK

179 KODIAK

 

Une petite ville animée ; grosse activité avec les pêcheurs les jours de relâche; sinon quelques voiliers et surtout beaucoup de bateaux de pêche sportive et promenade. Des pubs sympas …Un musée aléoute; une base militaire et une base de lancement de satellites…

 186 KODIAK

 

188 KODIAK

 

189 KODIAK

Nous retrouvons Sunstone qui part vers Vancouver et Shibuit, un couple de navigateurs américains rencontrés aux Marshall il y a deux ans , ils rentrent chez eux à Seattle. Nous les reverrons bientôt car nous laisserons le bateau près de Seattle pour l’hiver.

 

182 KODIAK

 

Le harbor master nous propose  d’hiverner à Kodiak,  il y fait parait-il meilleur que sur la Péninsule. C’est tentant car il y a plein de mouillages à explorer encore et l’ambiance est sympa. Mais pour rentrer en France c’est quand même un peu plus compliqué que de Seattle.

  De Kodiak nous partons vers la Péninsule d’Alaska; il n’y a pas de vent; nous nous arrêtons sur l’ile Afognak; au fond de la baie de Kitoi est installée une écloserie à saumons que les pêcheurs nous avait recommandée.

 

197 AFOGNAK

 

 

 

198 AFOGNAK

174 KODIAK 

L’Alaska tel qu’on le voit dans les magazines: les hydravions de la Poste, un dédale d’ilots boisés, une mer plate , des saumons qui sautent partout et des ours qui viennent se servir directement dans les échelles.

Un douzaine de personnes travaillent dans cette écloserie, dont la moitié à l’année. L’ensemble est financé par le syndicat des pêcheurs. Le but est de produire des petits saumons, des différentes variétés pêchées, qui sont lâchés ensuite en mer, de manière à ce que l’activité de pêche n’entame pas le stock naturel.

 

200 AFOGNAK

 

201 AFOGNAK

 

202 AFOGNAK

 

204 AFOGNAK

Ces échelles servent à aider le poisson  à monter vers l’eau douce où il veut pondre. Ici ce sont les bassins, dans la nature c’est un lac ou une rivière. On prélève ensemble les oeufs et la laitance. La fécondation se fait en quelques minutes, on rince  avec de l’eau à la Bétadine; puis on stocke les œufs dans l’obscurité, un temps plus ou moins long selon les variétés, pour certains c’est plusieurs mois. Ensuite on lâche les petits saumons.

 Que ce soit d’épuisement dans la nature ou d’éventration dans l’écloserie, le saumon qui a pondu meurt. Le saumon mort n’intéresse pas les ours qui préfèrent  nettement le saumon vivant plein d’oeufs; il faut les voir se servir directement dans les échelles, appuyer sur le ventre du poisson pour faire sortir les oeufs, arracher la peau d’un coup de dents. Ours nourris de saumon et caviar!

 

210 AFOGNAK

211 AFOGNAK

 

069 OURS AFOGNAK

 

En ce moment l’écloserie prélève des oeufs de pink; dans un mois ce sera le sockeye, plus abondant encore. Pendant l’hiver on s’occupe des « couveuses».

 

Après cette belle escale nous partons Seward.

 

 

commentaires