Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 23:43

CARTE-TRAVERSEE

 

.....Galerie photos.....


Après une traversée on reste comme un musicien à la fin d’un concert, encore dans la musique avant de revenir à  la réalité. Au moment de fermer le clavier je poste ce journal pour entendre encore la mélodie du large .. J’ajoute des images aux quelques messages envoyés en cours de route. Nous sommes maintenant à Taiohae, la grande « ville » des Marquises, sur l’ile Nuku Hiva.

 

 

16 Mars 2014 02:38:39 GMT

C'est parti!

 

01 SAN GABRIEL

 

Un dernier mouillage à San Gabriel sur Isla Spiritu Santo, histoire de se rincer des dernières poussières mexicaines ...et bernicles de la baie de LaPaz.

C’est la période de nidification des frégates.

 

02 SAN GABRIEL

 

07 FREGATES

 

 Ce matin le vent du Nord tant attendu  nous cueillait dans la passe alors que baleine et baleineau nous saluaient avec des sauts et des splash jusqu'à perte de vue. Adios amigos!

 11 BALEINE

 

 

 Nous nous arrêtons dans une baie sur la côte; Baia de los Muertos, la baie des Morts, renommée, peut-être  sur conseil d'américains, " Bahia de los Sueños", la baie des Rêves.

Nous faisons route vers l'archipel Revilagigedo , à 300 miles au large de Cabo San Lucas. Bon vent de Nord Est entre 30 et 40 noeuds, ça pulse !


15 MER DE CORTEZ

14 MER DE CORTEZ

 

Nous avons démarré la culture de soja pour notre salade quotidienne. Rémi remonte thon sur thon, bonites ou thons jaunes. Au menu à midi : thon en sashimi, le katsuo japonais. .. Nous avons failli avoir du pélican car à défaut de sardines les oiseaux se jettent avec frénésie sur nos leurres et un pélican a fini par s'y accrocher.

 

17 THON


 

Notre position : 23° 59  Nord et 109°49  Ouest

 

 

24 Mars 2014 12:06:57 GMT

 

18 SAN BENEDICTO

  Arrivés sur l'ile San Benedicto en 48 heures, plus vite qu'espéré, nous y faisons escale quelques jours, dans un décor minéral à souhait , au beau milieu des baleines qui occupent la baie Sud.

 

20 SAN BENEDICTO

 

23 SAN BENEDICTO

 

 L'ile est un volcan dont la dernière éruption remonte à une cinquantaine d'années, autour de nous ce n'est que falaises de cendres et coulées de lave noire. Même si on en avait le droit on ne pourrait pas débarquer à terre tant la houle bat des roches acérées, véritable ceinture de chasteté qui empêche tout débarquement.

 

22 SAN BENEDICTO

 

42 SAN BENEDICTO

 

38 SAN BENEDICTO

 

De là nous allons sur l'ile Socorro où se trouve la base militaire. Sur la route belle pêche d'un thon jaune pesé pour 11 kilos! Alors que Rémi remontait sa ligne car trop de fous et frégates s'y intéressaient , nous avons vu à quelques mètres du bateau le poisson remonter des profondeurs bleues comme une fusée et se jeter sur le leurre.

 

53 ISLA SOCORRO

 

L'ile Socorro est plus grande que San Benedicto, c'est également un volcan en activité aux pentes plus douces couvertes d'herbe rase parfois d'arbustes. Mouillés dans la baie sous le phare, le matin nous sommes appelés à la VHF par les militaires  pour "una inspeccion de rutina" . Plutôt sympathiques et désireux de bavarder,  ils  sont formels : pas question de débarquer à terre. Pas question non plus de pêcher, nous sommes dans une réserve naturelle nous explique le commandant, mais au moment où il nous dit cela un bateau de la marine équipé d'une dizaine de nageurs de combat avec cannes à pêche et fusils sous marins passe devant .."Ils vont inspecter les bouées ! "Deux cent militaires sont en permanence sur l'ile, il y a une piste d'aviation, il y a quelques années les familles vivaient sur place, ce qui n'est plus le cas.

 

56 ISLA SOCORRO

  Deux autres voiliers sont comme nous en route vers la Polynésie, un suisse Chamade qui marche dans nos traces depuis l'Alaska et un hollandais Luna Azul connu à La Paz. Pour chacun la question est la même. Où est le vent ? où est le pot au noir ? La route vers les Marquises s’impose, plutôt que les Gambiers  prévus initialement, car il nous faut faire de l'ouest au moins jusqu'à 130°Ouest et 5° Nord pour garder du vent et traverser le pot au noir là où il n'est pas trop étendu. Les météorologues évitent de s’avancer sur le sujet mais nous craignons d’être dans une année El Niño, avec très peu de vent.

 

 

24 Mars 2014 12:06:57 GMT

Ce soir nous avons une petite brise Nord, on voit la croix du Sud.

Position: 17° 47 Nord et 112°04 Ouest

 

 

25 Mars 2014 15:11:58 GMT

Sous spi depuis 24 heures avec toute petite brise, nous faisons route au 230 en moyenne, les conditions de mer sont  faciles.

Sur les fichiers météo le "pot au noir" s’annonce moins facile ...mais chaque chose en son temps....

Position à 15hTU : 15 °54 Nord et 114° 04 Ouest.

 

26 Mars 2014 11:24:40 GMT

On avance gentiment, sous spi, il y a longtemps que nous n'avons pas goûté à ces traversées tranquilles au portant...

La brise, passée à l’Est  depuis hier, est faible; si faible que parfois elle tombe, ensuite elle se relève, une poussée d'énergie sortie on ne sait d'où , le bateau  décolle à 8/9 nœuds, puis elle tombe à nouveau, laissant les voiles battre le vide…

Position : à 12h00 TU 14°36 Nord et  116°4  Ouest

 

27 Mars 2014 12:32:27 GMT

  57 TRAVERSEE

 

Enfin notre amie la brise se souvient qu'ici elle s'appelle "alizé":  le spi se gonfle sérieusement et le roulis se transforme en une joyeuse cavalcade sur les flots.  Pour un peu on continuerait à faire de l'ouest rien que pour le plaisir! Mais Les Marquises c'est  à gauche, il va bien falloir  mettre un peu de sud dans notre étrave comme disent les marins ! Il nous faut traverser le pot au noir, l'ITCZ en terme plus technique : zone de convergence intertropicale où vents et courants des deux hémisphères se jouent des tours ; cette zone est toujours perturbée. Elle se déplace, et se situe plus largement au Nord de l’équateur qu’au Sud. Nos souvenirs de ces passages en Atlantique comme en Pacifique, sont : grains, orages, pas de vent ou vent dans tous les sens. Ici, ou cette année, ou les deux, l'ITCZ est très large, environ 400 miles.


2 Mars 2014 

Aperçu les lumières d’un bateau de pêche sur tribord.

Position


28 Mars 2014 15:32:48 GMT

Les fichiers météo laissent apercevoir une brèche dans le mur des perturbations, dans 48 heures. On range le spi, on empanne pour reprendre un cap au 225 et aborder l'ITCZ en latitude 9°/10° Nord et longitude 120°/125° Ouest.

Nous traçons une route directe vers les Marquises Nord, traversant l’ITCZ en diagonale et l’équateur à la longitude 130 °Ouest.

Bon vent jusqu'à maintenant ...On a beaucoup roulé cette nuit ...beaucoup de nuages, quelques gouttes d'eau.

Position à 15h30 TU 10° 58 Nord  et 120° 38 Ouest

 

70 TRAVERSEE

 

29 Mars 2014 09:39:48 GMT

L'alizé s'est renforcé, 15/20 noeuds, la mer est plus formée.

On bouquine, on cuisine. A voir tous ces moutons sur l'eau on rêve de côtelettes aux herbes de Provence, mais pour l'instant le menu c'est du thon, tous les jours.

 Ce soir nous filons à 9 noeuds,  avec 20/25 noeuds de vent Nord Est.

Les Marquises sont à 1500 miles, 2500 kms, le Mexique presqu'autant. Au dessus du mât le ciel est étoilé, à gauche à droite, et derrière, c'est tout noir. Nous sommes bien dans le pot au noir.

En prévision des grains à venir nous avons pris un ris dans la grand voile et quelques tours de rouleau dans le génois. Kauana est confortable.


68 TRAVERSEE 

Pour montrer aux enfants ce qu'on ramasse sur le pont le matin. Petits calamars et tout petits poissons volants. Attirés par la lumière du bateau ils sautent sur le pont avec une vague et ne peuvent plus en repartir. Si on les entend battre des ailes on peut les sauver, on les remet à l'eau et ils vont raconter aux copains ce qu'ils ont vu à bord de Kauana.

Position: 7°30 Nord 123°35 Ouest

 

 

 30 Mars 2014 12:59:37 GMT

ça remue mais ça continue à avancer, plus de grains cette nuit et même quelques éclairs....route moyenne 210 ....nous voudrions bien faire 225 mais le vent refuse, sur ce bord  en tous cas...

Position à 13 h TU : 6°31  Nord et 124° 23 Ouest 

 

31 Mars 2014 14:42:25 GMT

Premières et nous espérons bien dernières heures de moteur cette nuit dans la pétole totale et sous la pluie ...puis une mini brise est revenue s'installer au 100 /110 ....on croise les doigts : route au 220/230. Tout va bien à bord

Position à 14: 30 TU :4 °53 Nord 126° 20 Ouest

 

1 Avril 2014 15:35:22 GMT

Ici c'est la calmasse qui continue, pluie, très peu de vent qui change tout le temps, disparait revient repart...Même avec l'aide du moteur on avance très peu ...deux noeuds de courant contre. Hier, calme plat, on reculait carrément :  cap plein sud, le GPS affichait qu'on marchait plein Nord! Troublant...

« Doldrums », ou «  pot au noir «  en français ; la traduction exacte de « to be in the doldrums » c’est «  avoir le cafard ». A bord de Kauana ce n’est pas exactement comme ça ;  quand le vent tombe  la tension monte ! on a mal avec le bateau qui roule et cogne, on s’énerve... Dans ces cas là,  comme dit  la baleine, je me cache à l’eau ! si je peux …Ce matin à l’arrière dans la jupe je pensais trouver la paix en me mettant à l’eau,  quand une brise traitresse  a soudain gonflé les voiles, le bateau s’est mis en route. Je suis restée à contempler le sillage, tout est si simple dans un sillage. Et le ciel. Un poète a dit que «  le ciel c’est le pain quotidien de nos yeux »

 

 

2 Avril 2014 16:36:18 GMT

 

Nous avons l'impression de sortir un peu des "doldrums"; nuit tranquille sous voiles plein vent arrière avec une toute petite brise et nous avons réussi à faire 45 milles !

 58 TRAVERSEE

 

Position à 16h 30 TU : 2°15 Nord et 128°28 Ouest

 

3 Avril 2014 17:48:09 GMT

Fin du pot-au-noir ?

Grain par grain nous avons avalé le pot-au-noir, ça y est, le vent est revenu, nous avançons au galop vers l'équateur. Derrière nous les calmes plats, les voiles en pendouille, la mer en désordre qui secoue la mâture et chahute notre sweet home, la chaleur étouffante de l'orage qui menace, les pluies bienfaisantes...nous avons retrouvé un vent stable de Sud Est , 10/11 noeuds, un ciel bleu, le courant contraire s'estompe, nous devrions franchir l'équateur ce soir et garder ces conditions jusqu'aux Marquises.!

 

Hier encore dans un moment de zéro vent je pouvais me baigner et nager autour du bateau...sous le regard noir de Rémi qui ne partage pas mes affinités avec l'élément aquatique. Il me faudra attendre les Marquises qui sont encore à 800 miles pour recommencer, nous avançons trop vite.

 64 TRAVERSEE

  

La ligne d'équateur est à 50 miles; j'avais imaginé , on rêve beaucoup dans les grands calmes, la franchir à la nage, moi nageant sur un infini tout bleu et Rémi m'attendant de l'autre côté « comme à son premier rendez vous un jeune homme.qui lui ressemble »....Mais non, ça ne sera pas comme ça , réjouissons-nous de cette brise qui nous transporte, le jeune homme affûte ses voiles et prépare ses lignes à lui...celles qui dans cet épisode ne nous ont même pas amené un poisson d'avril!

Position à 17H30 TU : 030°70 Nord et 129° 45 Ouest

 

 

4 Avril 2014 21:40:25 GMT

Aperçu un troupeau de globicéphales, pseudorques et grands dauphins, tout mélangés plusieurs centaines d’animaux sur des kilomètres. Seuls quelques individus se sont approchés du bateau. 

 

67 TRAVERSEE

 

On a vu peu d’oiseaux jusqu’à présent, une fois une paille-en-queue, plus souvent des pétrels et  puffins qui virevoltent gracieusement au ras des vagues.

 

69 TRAVERSEE

 

Dans notre chevauchée par dessus la ligne d’équateur un p'ti marlin s'est pris à nos hameçons. Très beau à voir, et très bon à manger !

Position 21h30 TU : 1°25 Sud et 131°34 Ouest

 

5 Avril 2014 09:01:27 GMT

En mer tout est éphémère...Le vent acquis , le vent promis, tout est parti. Ce soir nous flottons sur un ventre mou, les étoiles s'y reflètent. Pas un souffle d'air, sans appui la girouette devient folle...On nous avait parlé d'un deuxième pot au noir, au sud de l'équateur. Serait-ce cela?

Le courant est revenu, un noeud, toujours contraire. Au diable le purisme, on plie les voiles et on met le moteur.

Il fait 32° à bord, nos salades poussent c'est une merveille!

Chacun dans son bouquin, ça roule comme dans un tonneau. On attend le vent,  il y a pire!

 

Position :2° 10 Sud et 132 19 W

 

5 Avril 2014 18:11:31 GMT

Le temps que mon message parte, le vent est revenu, un système de grains s’installe . Le vent monte , rarement au-dessus de 25 noeuds, le speedo grimpe à 11/12 noeuds, Kauana adore !

 puis la pluie tombe drue pendant une heure , une demie-heure, 

 71 TRAVERSEE

  

Le vent mollit jusqu'à plus rien, revient 12/15 noeuds Sud Est, c'est reparti ...jusqu'au prochain grain. Au moins nous arriverons aux Marquises propres et bien douchés, un peu fatigués quand même car ce régime de grains amène une mer plus dure et plus de manoeuvres qu'un alizé établi.

Position à18H TU : 02° 44 Sud et 132°50 Ouest

 

63 TRAVERSEE

 

 6 Avril 2014 01:37:43 GMT

En ce moment  15 nœuds, on file route directe grand largue sous gennaker mais on continue à veiller au grain …

 61 TRAVERSEE

 

....on passera sous génois pour la nuit par sécurité.

Bonne nouvelle : le courant est favorable !  

Les premières kavekas , sternes marquisiennes , tournent en reconnaissance autour du bateau, on approche de la terre.

Position à 01h 30 TU : 3 °22 Sud et 133° 26 Ouest .

 

8 Avril 2014 19:52:07 GMT

 

73 ARRIVEE NUKU HIVA

 

Terre en vue ..Sous un plafond bien noir la haute silhouette de Nuku Hiva se dresse, les rochers au sommet de la pointe Teahetoui, Adam et Eve apparaissent, puis les pics d'Hatiheu. Tout cela est encore  bien diffus dans la boucaille. La côte est à 7 miles, la visibilité est mauvaise.

 

Le ciel se déchire, on voit du bleu, la lumière passe sur les roches noires, le vert des cocotiers descend jusqu'à l'eau, les Marquises dans toute leur beauté.

Le moulinet sonne...un thon !

Nous continuons sous petite voilure pour une approche pleine de respect. Le décor est majestueux.

 74 ARRIVEE NUKU HIVA

 

77 ARRIVEE NUKU HIVA

  

Tout heureux d'être là. La dernière fois  c'était en Juillet 2009.

 76 ARRIVEE NUKU HIVA

 

 

Un grain nous rattrape, c'est sous une pluie tiède que nous jetons l'ancre dans la baie d'Anaho. Il est 19h TU , 9h ½ du matin heure locale.

 

Quatre, cinq voiliers au mouillage...

A peine ancrés une annexe vient nous voir, nous sommes trop près de la zone de corail protégé, il faut  bouger.


Une fumée s’élève au-dessus de la cocoteraie, on ratisse et on brûle à longueur d’année  aux Marquises.

Henua Enana, Terre des Hommes.

 79 BAIE D ANAHO

 

81 BAIE D ANAHO

 

 

 

 

commentaires