Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 23:39

……Album photos …..

 

Navigant entre Moorea et Huahiné, nous atteignons mollement la fin d’après-midi sous un ciel orageux. Il y a peu de vent, il nous vient de l’arrière. Soudain le moulinet  sonne : «  Driiiiiiinggg !!! »  Il s’emballe, dévide presque tout le fil… On se précipite , «  Je ne sais pas ce que c’est mais c’est gros ! » …Rémi freine doucement la bobine devenue brûlante, le fil ne casse pas, « il »est toujours là ! Une nouvelle histoire de pêche commence !

Sous grand voile seule Kauana avance à moins de trois nœuds. Pour ramener les trois cent mètres de fil qui nous séparent de notre prise nous nous y mettons à deux tellement c’est dur.

Une main après l’autre  nous rapprochons l’Inconnu. Ce n’est pas un mahi mahi, nous n’avons rien vu sauter. C’est peut être un marlin, ou un thon…Mais c’est curieux, il ne se débat pas, on sent plutôt une très grand force d’inertie au bout du fil, pas de soubresaut ni départ en accélération à droite ou à gauche, ni plongée vers les profondeurs…un gros pépère qui se laisse tirer !  A moins qu’un requin se soit accroché à notre proie, pour ne nous laisser à l’arrivée qu’un petit bout de tête ? ça arrive...


VIEUX THON 001

 

 Quand une forme claire commence à se dessiner dans cette eau bleu marine nous sommes sûrs que c’est un requin… « Balaise ! »  dirait Teva, il mesure bien deux mètres. Il va falloir tout couper… Mais non ! «  Regardes ces grandes nageoires, et sa queue bordée de jaune, c’est un thon ! un « yellow fin’ ». Il est énorme ! » Il serait indécent de lui demander son tour de taille mais pour en avoir déjà vu on estime son poids entre 80 et 100 kilogs! Quel âge peut avoir une bête de cette taille ? «  Regardes-le bien il va partir d’un coup ! » Je prends quelques photos quand il arrive le long du bord…


VIEUX THON 003

 


Comment allons-nous le remonter ?

Notre croc relié au bateau par un bout est dérisoire, quand il va s’agiter il va tout casser. Lui faire un nœud coulant autour de la queue, en passant par en haut le long du fil, ce que nous appelons la méthode Félix… ses nageoires sont trop larges, ça n’ira pas…

Pour l’instant il est sage, trop sage. Il est à la surface maintenant, il faut attendre qu’il se fatigue…

 

VIEUX THON 004

Nous distinguons alors une masse sombre qui nage  à ses côtés, disparaît derrière, dessous, revient: ils sont deux ! notre ami, car depuis le temps que nous nous parlons au bout du fil nous sommes un peu amis, est escorté par un compère, plus gros que lui encore!

 

VIEUX THON 005

 


Soudain, coup de théâtre! Celui qui n’était qu’une ombre accélère, dépasse l’autre, saute hors de l’eau, et dans un tête à queue magnifique il tape le fil et retombe sur la tête de son compère. Libres ! ils sont libres ! le fil a cassé net ... Les voilà repartis vers les profondeurs… avec un hameçon dans la mâchoire, certes, mais on sait qu’ils peuvent vivre avec ce genre de piercing…Que d’intelligence et de précision dans la manœuvre ! Nous remettons le génois et continuons notre route, tout heureux que cette histoire se termine plus joliment que dans notre assiette…

commentaires

Yves Morrvan 09/05/2015 15:05

Merci Hélène et Rémi pour cette belle histoire de Thons