Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 22:03

........Position.........Album photos......

 

Ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre cinq beaux loups sur une  plage au soleil, mais ça ne s’oublie pas !

La Rain Forest  nous offre bien d’autres rencontres  tout aussi séduisantes .Des gens d’abord ; Ian et Karen McAllister , la quarantaine, nous ont marqué par leur simplicité et leur connaissance des lieux. Venus explorer cette région en kayak alors qu’ils étaient jeunes étudiants ils y ont fait leur vie , analysant , répertoriant , partageant au travers de livres ,photos ,films tous les trésors de la Rain Forest , dont ils défendent ardemment la préservation. Leurs voisins , Ingmar et Christa , Nick et Jana , Jean …autant  de gens passionnés par la nature  qui dégagent énergie et douceur , une flambée à laquelle on vient volontiers se réchauffer les mains, dans ce pays du bois et de la pluie.

 

005 ROSCOE INLET

 

Nous quittons Denny Island  avec plein de points marqués sur la carte  .Nous remontons doucement vers le Nord , tantôt dans les fjords montagneux tantôt dans les iles basses ouvertes sur l’océan , selon la météo et nos besoins en poisson. Car en l’absence du saumon  , et pour  changer du crabe quotidien ,  c’est sur la côte qu’on pêche : des rockfish surtout , genre de rascasses , et du codfish .Les moules bien qu’énormes sont réputées impropres à la consommation , comme en Patagonie , en raison d’une toxine mortelle.

 

009 ROSCOE INLET

 

Paysages de fjords dans le Roscoe Inlet :

 

001 ROSCOE

 

002 ROSCOE INLET

 

003 ROSCOE INLET

 

004 ROSCOE INLET

 

006 ROSCOE INLET

 

Iles basses  dans le Higgins  :au Nord de l'ile Price

015 HIGGINS

 

019 HIGGINS

 

017 HIGGINS

 

La forêt tout aussi dense  dans les iles que dans les fjords vient jusqu’au bord  de l’eau, laissant peu de place à des petites prairies où l’herbe se mêle au goémond . La Rain Forest canadienne est surtout constituée de conifères :Yellow cedar , red cedar , spruce , hemlock ; sur les zones qui ont fait l’objet d’abattage des feuillus repoussent , moins denses , retenant moins l’humidité …

 

Escale à Klemtu , communauté « first nation «  ( on ne dit pas «  indien »  ) ,peuplée par les Kitasoo et les Xaixais , 500 personnes environ. La pêche étant de moins en moins productive , élevage de saumon atlantique et conserverie fournissent la seule activité , au grand damne des défenseurs de la biodiversité.

 

026 KLEMTU

 

028 KLEMTU

 

Toute la communauté est en émoi car depuis deux semaines on recherche un jeune homme disparu mystérieusement .Excés d’alcool , chute, on ne trouve aucune trace du corps.

 

Le fjord Kynoc aux parois de granit anthracite , des cascades bouillonnantes.

 

030 KYNOC INLET
032 KYNOC INLET 

Nous allons mouiller au fond du Culpepper Lagoon.

 

043 KYNOC INLET

039 KYNOC INLET

 

Nos  pas dans les pas d’ours  nous apercevons un grizzli , il broute .

040 KYNOC INLET

 

Quand la pluie lève son rideau des paysages grandioses éclatent sous nos yeux ;

le ciel et la forêt aux couleurs saturées par l’humidité  s’ouvrent comme un miroir .

 

047 MUSSEL INLET

 

Le fjord Mussel  où on trouve encore la neige sur la plage:

 049 MUSSEL INLET

Quand le ciel est bleu  sous la forêt la moindre petite flaque d’eau , même une goutte sur une feuille en retient l’éclat

Il y a toujours quelque chose à voir .

Dans le Laredo inlet , qui nous amène au cœur de l’ile Royal Princess , ultime refuge du Spirit Bear , l’ours noir qui est blanc , nous voyons surtout  les panneaux roses fluo de la Bear foundation , avec des caméras automatiques et des barbelés qui retiendront des poils de l'ours ;ainsi les biologistes obtiennent la photo et l'ADN de chaque individu qui passe par là .

  056 LAREDO INLET-copie-1

 

C’est l’endroit où on verra le moins d’ours , car ailleurs on  en aperçoit assez facilement sur la grève.Le meilleur moyen de les approcher c’est finalement le bateau ou l’annexe .On avance doucement ,jumelles au cou,  si on voit un rocher qui bouge , c’est un ours !! Fourrure d’hiver , des vrais peluches de 400 kgs .

 

101 OURS NOIR

 

104 OURS NOIR

 

107 OURS NOIR

 

Ici des grues à tête rouge sous la pluie… « sandhill crane »

 

012 GRUES

 

014 GRUES

 

Un porc épic qui se gratte  et nous tire la révérence en déployant un derrière bien épineux  .

 

111 PORC EPIC

 

112 PORC EPIC

 

Des oies toujours et partout , des canards « first nation » , les arlequins.

 

050 HARLEQUIN

 

Traces de loutres, de daims, traces de vison …

070 TRACES DE DAIM 2

 

071 TRACES DE VISON

 

Vison :

072 VISON

 

Restes de « logging » , abattage des arbres , tel qu’on le pratiquait il y a un siècle : avec des scies  manuelles , on voit les marques des échafaudages sur le tronc :

 

114 BAKER INLET

 

Des bois flottés  en folie , à toucher , peser, caresser .Rémi a scié un petit bout de yellow cedar  pour sentir son essence : les stries indiquent 500 ans  d’âge.

 

077 BOIS

 

080 BOIS

 

020 REFLETS BOIS

 

Quelques jours sur l’ile Campania , dans le Micking inlet .

 

Belles plages de sable blanc , collines  granitiques couvertes d’arbustes et de mousse épaisse et colorée ….

 

058 MICKING INLET

 

063 MICKING INLET

 

067 MICKING INLET

 

061 MICKING INLET

 

059 MICKING INLET

 

Dans ces décors Rémi pêche tant et plus …

082 MICKING INLET

 

084 ROCKFISH

 

Nous faisons la connaissance d’un navigateur canadien bien sympathique , John l’ermite .Une grande barbe , le regard pétillant , il nous parle de  ses voyages  dans le monde comme de ses trouvailles de beachcomber après le tsunami du Japon; après avoir comparé la musique tahitienne et celle de Zamzibar il nous raconte qu’il y a quelques jours , à quelques miles de Campana , au sud de l’ile Banks il a récupéré trois pêcheurs  de l’ile Haida ( nom indien officiel de l’ile Queen Charlotte ) trempés , pieds nus, transis de froid : dix jours auparavant leur bateau s’était retourné  dans une mer très mauvaise ; avec leur dinguy ils avaient gagné le rivage  , depuis ils se nourrissaient  d’herbes,d’algues, de coquillages. Pas de quoi pêcher ni faire du feu , pas de quoi se couvrir , rien pour prévenir leurs familles qui ne s’inquiétaient pas car ils étaient partis pour au moins deux semaines  …John est passé par là ….

 

Dans le Squally chanel une  baleine joubarte frénétique se nourrit  et nous montre ses fanons .

 

086 JUBARTE

 

087 JUBARTE 2

 

Escale à Hartley Bay , petite communauté "first nation", le peuple  Gigaat .

 

091 HARTLEY BAY

 

 

Nous empruntons le Canal Grenville , avec escale à Lowe inlet où  nous étions passés en Septembre dernier .

Restes d’une ancienne conserverie :

 

096 LOWE INLET

 

et Baker inlet où on entre par les très étroits Watts Narrows

 

099 BAKER INLET

 

100 BAKER INLET

 

 

Nous ne sommes plus seuls avec les ours dans ces mouillages : la saison où américains et canadiens montent vers l’Alaska a commencé .

Par rapport au mois d’Aout dernier le temps est nettement plus agréable : on a au moins un jour sur deux sans pluie  et une majorité de vent de Sud ,  le maximum a été   30 nds .

 

Dans deux jours nous serons à Ketchikan pour faire notre entrée aux USA , puis nous irons découvrir la côte autour de Sitka et l’ile  Baranoff .

commentaires