Iles Salomon 1

Publié le par Helene

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Récifs coraliens aux eaux turquoises et poissonneuses, jungle verte et humide qui descend ses arbres géants jusque dans la mangrove, paradis des oiseaux, grenouilles et crocodiles. Tels sont nos mouillages dans cette partie Nord Ouest des iles Salomon, sans un souffle d'air et bien arrosés. L'alizé nous a quittés, la mousson de Nord Ouest n'est pas encore là, on est en plein pot au noir.

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

35° degrés avec 80% d'humidité , ce n'est pas ce qu'il y a de plus agréable, mais les ballades à terre sont belles, celles sous l'eau encore plus et les gens d'une douceur extrême qui agit comme un baume sur nos corps mis à l'épreuve.

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Peuple aux origines diverses, mélanésiens, polynésiens, on y trouve des  types physiques très variés, des peaux extrêmement noires ou plus claires, beaucoup  de cheveux crépus blonds, les ethnies se regroupant par iles ou groupe d'iles qu'on appelle " province", avec leurs spécificités culturelles.

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

On y parle une centaine de langues différentes, le pijin ( créole anglais ) étant la langue commune...L'anglais est la langue officielle mais tout le monde ne le parle pas...

En dehors des rares villes ou gros villages la vie est organisée en petites communautés, autour d'un chef de famille ou de village, ou d'une église, assez isolées les unes des autres. La pirogue est le moyen de locomotion individuel, le canot à moteur le taxi/ bus qui circule entre les villages. Deux ou trois caboteurs circulent également, leurs escales sont toujours pittoresques.

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Chaque mouillage est la découverte d'un monde différent.

Ici c'est un mouillage dans la mangrove. Quelques familles dans la jungle, ils vont vendre les produits de leur jardin sur le marché de Noro. Les gamins rament 45 minutes pour aller à l'école, la pirogue c'est la bicyclette. " Je peux me baigner ici? - Yes! - Il y a des crocodiles? - Yes!" et comme j'ai très envie de me baigner quand même ils m'escortent à trois pirogues en rigolant bien!

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Le crocodile est omniprésent. On ne le voit jamais car il se camoufle bien mais on nous en parle tout le temps..On ne peut donc pas se baigner n'importe où! Dans un autre mouillage un vieux nous dit : " Il y a un très gros crocodile ici, je le connais bien. Ma grand mère les nourrissait, ils étaient deux. Maintenant il est seul. Quand les enfants vont se baigner je lui parle, et il ne leur a jamais fait de mal. Pas d'accident ici..Mais il faut faire attention :le croc' il reçoit des visites de crocs sauvages, plus petits mais dangereux!"

Iles Salomon 1

 Un soir dans un autre mouillage encore, après un repas " européen" à bord , Job et Billy nous emmènent à la recherche des crocodiles. Il fait nuit, c'est un concert de grenouilles et insectes,  le canot avance tout doucement dans la mangrove... Job pousse des cris de chiot apeuré, puis il balaye la nuit noire avec sa torche. Là, deux points rouges qui brillent, disparaissent...C'est tout ce qu'on voit d'un crocodile! Job nous explique que les crocodiles se nourrissent des chiens sauvages. Un des pièges pour attraper un crocodile: on attache un chiot, ou un poulet, (le croc' aime bien les poulets),  sur un tronc de bananier, on laisse le tout dériver au bout d'une corde. Le crocodile ouvre une grande gueule pour attraper le chiot, il mord, ses dents collent au bananier et il n'arrive plus à ouvrir ni fermer sa gueule! On intervient alors avec des machettes et des harpons...

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Ici c'est un village SDA , c'est à dire autour d'une église Seventh Day Adventist.   Le SDA apporte aide matérielle et assistance aux villageois.Ordre et proprété, la discipline fonctionne! Nous sommes là pour la journée contre la violence aux femmes...vaste sujet ici! Après des discours et des jeux on distribue  des paquets de chips aux participants

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Ici c'est un collège agricole catholique qui draine des étudiants de toutes les iles. Nous assistons aux cérémonies de fin d'études, "the graduation". Moment d'émotions pour ces jeunes gens qui ont vécu deux ans ensemble, loin de leurs familles, et vont se quitter pour chercher du travail. Pour l'occasion certains exécutent les danses traditionnelles de leur ile. Ici des jeunes de Malaita. On remarque qu'ils ont la peau claire. 

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Ici  un "resort" tenu par un américain, eaux turquoises et sable blanc, le soir au bar on y retrouve les équipages de deux voiliers, c'est le confort ... 

A Munda, festival du lagon, c'est l'occasion de voir des danses traditionnelles avec orchestre de bambou. danses polynésiennes sur le bateau du principal sponsor, l'usine à thons.

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Dans  le lagon de Morovo, à peine mis l'ancre près d'une passe pour pouvoir se baigner, nous sommes assaillis par les sculpteurs. Ils arrivent en pirogue, chargés de pièces magnifiques, qu'ils cherchent à vendre ou échanger, contre des cordages, outils,lampes torches ou masques et tubas..Ils s'organisent en tour, chacun voulant garder secret sa " négociation" !

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Il y a le nguzu-nguzu fixé à la proue de la pirogue, qui éloigne les ennemis, et le nguzu-nguzu de l'entrée de la maison qui accueille les amis...Pas évident de reconnaitre qui est qui!

Quand on dit qu'on ne veut plus  ni acheter ni échanger, alors on nous demande de donner... du riz des cahiers des vêtements. Même chose dans d'autres ilots où l'on ne sculpte pas. On nous propose alors des noix de cocos, des potirons, des fleurs. 

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Comment refuser un bouquet qui nous arrive du fond de la forêt, parfois sous la pluie, avec plus de sourires que de mots. Kauana se retrouve décoré comme une église!

Iles Salomon 1

Dans certains mouillages le "trading" est une obsession, dés qu'on a accepté ou donné quelque chose à l'un , un autre arrive ...dans d'autres il semble au contraire que le mot d'ordre a été donné de ne pas importuner les visiteurs. On voit alors seulement les enfants, adorables, sur des toutes petites pirogues: contre un coquillage ou une papaye ils demandent des cahiers et des stylos. Qu'ils sont studieux ces enfants! "Tiens je t'en donne deux!" Le lendemain ils préfèrent des bonbons ou des épingles à cheveux...On comprendra en faisant les courses à Gizo que certains cahiers servent à rouler les cigarettes ; nous n'avions pas le bon modèle! Conclusion; proposer du vrai papier à rouler aux enfants mandatés par leurs ainés et donner les cahiers à l'école...

Iles Salomon 1
Iles Salomon 1
Iles Salomon 1

Publié dans PACIFIQUE OUEST

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Briel v 05/01/2020 06:44

Merveilleux merci

Briel v 05/01/2020 06:43

Merveilleux

Cecile Martin 06/12/2019 21:08

Superbes photos et commentaires .ça fait rêver .