Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 01:46

Position : N 30° 19 , E 130° 39 28     Vendredi 21 mai 2010

Les ports de pêche sont gérés par les pêcheurs, c’est à eux qu’il faut s’adresser pour savoir où s’amarrer. Ici le patron c’est Kawahigashi ; nous avions son numéro de téléphone par Kanijo, rencontré à Ie-Jima. Kawahigashi pêche le calmar. Il ne parle que le japonais mais arbore un sourire qui ne demande pas d’interprète.

 

.

YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite

Anbô déborde d’activité en ce moment, entre la pêche au calmar et la pêche des poissons volants. Une fois par an les pêcheurs se regroupent et vont immerger des arbres dans la mer, lestés pour rester à une cinquantaine de mètres de profondeur, les calmars viennent s’y réfugier et pondre... Ce sont des petits calmars, délicieux.

Non content de nous trouver une place parmi les bateaux de pêche, de nous offrir tous les jours poisson ou calmar, Kamahigashi nous tend les clés de sa voiture... et nous fait comprendre que nous pouvons l’utiliser tant que nous séjournons à Anbô, à la seule condition de toujours laisser les clés dessus…

Cerise sur le gâteau, il fait beau, c’est inespéré sur cette île où l’on dit qu’il pleut 380 jours par an : nous partons dans la montagne...

 

 

 

 

.

YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite

 

 

 

.

YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite

Au bord de la mer des sources d’eau chaude : ce monsieur a l’air de savourer son bain en plein air !

YAKUSHIMA, Anbo, suite

Superbes randonnées en forêt, parmi les rhododendrons et les”Yakusugis”, cèdres plusieurs fois millénaires: 2000, 3000 ans, 7000 ans même pour le doyen, le Jomon Sugi (mais ceci est contesté, cela signifierait qu’il a  survécu à une grande éruption volcanique qui a tout détruit il y a 6000 ans)

YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite

Il est émouvant de côtoyer des arbres aussi vieux encore vivants, il est émouvant aussi de voir la vénération des Japonais pour ces héros de la nature. Dans le onsen (bain chaud public) ma voisine s’assure que j’ai bien vu untel et untel, le Yayoi-Sugi, le Buddha-Sugi, que je les ai bien pris en photo ... Les Sugis, Cryptomeria japonica, fournissaient le bois pour construire les temples et les “hiragi”(tuiles des toits). Aujourd’hui l’île est devenue un sanctuaire de la nature, classé patrimoine mondial de l’Unesco, visité chaque année par quelques milliers de touristes et inspecté sous toutes les coutures par les scientifiques ; le musée local met en évidence une coexistence pleine de respect entre l’homme et la forêt.

YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite
YAKUSHIMA, Anbo, suite

Yakushima est aussi une réserve marine, les tortues Caouane viennent y pondre sous haute surveillance ...

Le temps se détériore assez vite, c’est tsuyu, la saison des pluies, qui commence.

 

 

commentaires